Amélie de Montchalin, députée LREM de l’Essonne, veut responsabiliser les établissements pour créer des placements qui financent les petites et moyennes entreprises.

Le Projet de Loi de Finances 2018, qui sera voté par le Parlement d’ici la fin de l’année, prévoit des mesures fortes afin de favoriser l’investissement et la croissance de nos entreprises. La transformation de l’ISF pour exclure de son assiette les valeurs mobilières, la mise en place d’un Prélèvement Forfaitaire Unique à 30% et l’accroissement de la fluidité dans les choix de cession ou de reprise d’entreprise vont permettre de libérer du capital vers l’économie réelle, de renforcer les incitations à l’investissement et d’accroitre le dynamisme de notre tissu économique. L’État actionne ainsi tous les leviers pour permettre aux entrepreneurs et aux investisseurs qui les soutiennent de développer leur activité, d’innover et de conquérir de nouveaux marchés.

Toutefois, pour que l’épargne aille dans nos PME, la Loi ne suffit pas. Les acteurs financiers doivent changer de discours et de produits. C’est la raison pour laquelle Amélie de Montchalin a « donné rendez-vous à tous les banquiers, assureurs, gestionnaires de patrimoine et autres organismes de conseils en placements le 22 janvier à l’Assemblée. Ils devront me remettre une feuille de route où ils s’engagent à créer des produits financiers en faveur des PME, à former leurs équipes pour les vendre au grand public, à changer leur discours… D’ici douze à dix-huit mois, nous vérifierons que les placements des Français ont été légèrement réorientés. »

Retrouvez ses interview sur le sujet ici :

http://www.leparisien.fr/economie/epargne-une-deputee-lrem-appelle-les-banquiers-a-creer-des-produits-pour-les-pme-16-10-2017-7333980.php

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/comment-une-deputee-veut-inciter-les-banques-a-creer-des-produits-financiers-en-faveur-des-pme-1278757.html