« Moment d’angoisse, mais pas un n’hésite et tous, sachant très bien que la plupart ne reviendraient pas, s’en vont bravement attaquer l’ennemi » écrit un soldat à ses parents en 2015.

Au cimetière de Massy nous avons fleuri les tombes de ces hommes morts pour la France