Le 22 juin dernier, j’ai visité la banque d’ADN de Généthon, la plus grande d’Europe. Cela représente plus de  370 000 ampoules stockées à -180°C. L’objectif est de comprendre l’origine génétique des maladies et ouvrir la voie des thérapies innovantes