Chers amis,

En cette fin d’année, je souhaitais partager avec vous un premier bilan de l’action menée localement et nationalement, grâce à votre soutien.

Il y a six mois, les Français ont en effet stupéfié le monde parce qu’ils élisaient non pas un homme mais un projet. Un projet humaniste, réformiste et européen contre le repli et le nationalisme. 

Comme la plupart des députés de la République en Marche,  j’étais moi aussi une inconnue, attachée à notre territoire et qui portait ce projet auquel vous avez accordé votre confiance. Un projet  qui a trois caps clairs : refaire de la France un pays où le travail paye et où les emplois se créent, refaire de la France un pays qui investit dans son avenir, refaire de la France un pays où chacun a sa place, et qui tient ses engagements. Et une ambition de porter à nouveau un message d’action et de valeurs universelles en Europe et dans le monde.

Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous ma joie et ma fierté d’avoir mené à bien ma première mission, avec mes 38 collègues de la commission des finances, celle qui rend possible ce projet : construire et voter un budget qui permette 5 ans de réformes pour transformer la France. Pour la première fois, et pour appliquer notre projet dès ces premiers mois, nous avons financé intégralement sur l’ensemble du quinquennat ce que nous avons promis. Éducation, recherche, justice, transports du quotidien, formation professionnelle… nous avons donné des moyens à nos priorités partagées. Chacun de ces 70 jours d’examen budgétaire depuis fin septembre, chacune de ces nombreuses nuits de travail minutieux, précis, parfois fastidieux, d’échanges et de débats parfois très techniques, nous n’avions qu’une boussole, qu’un repère : notre projet et votre confiance.

Ces six premiers mois ont amorcé une transformation concrète de la France. Je retiendrai deux réformes majeures, votées dès nos premiers jours à l’Assemblée, qui vont récolter leurs fruits dans les prochains mois : les ordonnances sur le droit du travail vont stimuler un dialogue social renouvelé au service de l’emploi; et la réforme fiscale permettra d’augmenter le pouvoir d’achat des Français et l’investissement de nos entreprises. Cette transformation va se poursuivre dès la rentrée parlementaire avec les réformes clés de la formation professionnelle, et de l’assurance chômage.

En Essonne, je vous ai donné rendez-vous tout au long de ces premiers mois pour faire de notre territoire un laboratoire de nos réformes et un lieu où les expériences locales enrichissent notre action nationale : emploi, éducation, transports… Et vous avez répondu présents, enrichissant par nos débats et vos contributions les textes que je présentais et examinais à l’Assemblée. Ce lien est précieux, et il fait tout le sens de mon engagement à votre service. Il me donne beaucoup d’énergie pour agir : 2018 continuera à nous donner de nombreuses occasions de nous rencontrer – dès le 27 janvier prochain pour inaugurer notre permanence à Massy !

Avant cela, à toutes et à tous, je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année et des moments de repos avec vos proches et amis.

Bien fidèlement,
Amélie de Montchalin,
Votre Députée

Retrouvez l’intégralité ma lettre #4 en cliquant ici

Inscrivez vous à ma lettre en cliquant ici