Lettre de la députée #2 – Septembre 2017 – Rentrée Parlementaire

02 Oct

 

 

Chers tous et toutes,

Après la pause estivale, et même si l’Assemblée ne recommence ses examens de textes que fin septembre, la rentrée a été bien animée pour les députés ! Trois éléments m’ont particulièrement marquée au cours des dernières semaines :

1. Un projet loi de finances politique et ambitieux est en préparation

Le Budget de l’Etat sur lequel nous travaillons et qui sera présenté mercredi 27 septembre sera porteur de vrais choix politiques, dans la continuité de nos campagnes présidentielle et législative et en cohérence avec le programme pour lequel nous avons été élus.
Mon rôle à la Commission des Finances est d’assurer qu’un dialogue fluide a lieu entre le gouvernement (les ministres Gérald Darmanin et Bruno Le Maire, et le cabinets du Premier Ministre et du Président de la République) et la majorité à l’Assemblée, pour enrichir le projet de Loi de Finances en amont de sa présentation et s’assurer de son équilibre politique avant que nous ayons à l’amender à l’Assemblée.

Ces échanges techniques et politiques confirment qu’en combinant énergie, volontarisme et expertise, il est possible de faire bouger les lignes, pour garder un équilibre entre le nécessaire soutien à l’investissement des entreprises et l’attention portée aux plus fragiles. C’est encourageant ! Ces échanges montrent également que la complexité accumulée au fil des années dans nos mécanismes budgétaires est une réelle source d’inefficacité : il est difficile de suivre et évaluer comment est dépensé l’argent public et quels sont les réels objectifs économiques de nombreuses mesures. Nous aurons donc à réformer également la procédure et la présentation budgétaire si nous voulons réellement mieux dépenser au bénéfice de tous avec les impôts payés par les Français !

2. L’accès aux droits est un réel enjeu social et humain

Mes permanences dans les mairies de notre circonscription et les échanges soutenus que j’ai avec les acteurs sociaux de notre territoire montrent que nous avons collectivement beaucoup à faire pour trouver des réponses concrètes et durables face à la grande exclusion, la souffrance et la pauvreté. Dans de nombreux cas sur lesquels je suis sollicitée, la réponse n’exige pas de créer de nouvelles politiques ou de nouveaux droits, mais bien de donner accès à ce qui existe à ceux qui en ont besoin. La bataille est donc celle de l’information, du lien social, du suivi des familles confrontées à un « accident de la vie »… Et dans cette bataille, un souci particulier doit être porté aux enfants : si l’école est obligatoire, il y a beaucoup d’enfants pour qui s’y inscrire n’est pas automatique. Si nous avons des hôpitaux et des services d’urgence compétents, de nombreux enfants ne bénéficient d’aucun suivi sanitaire.
Ce sont des sujets complexes et qui demandent beaucoup de coordination entre les acteurs locaux, associatifs et étatiques. J’essaie de jouer mon rôle au mieux, en activant tous les niveaux administratifs et sociaux pour trouver des solutions avec les associations, les mairies, la Préfecture et les cabinets ministériels. Ces sujets resteront au coeur de mon travail à votre service.

3. La nécessaire réforme de l’Assemblée est lancée

François de Rugy, Président de l’Assemblée Nationale, a lancé des groupes de travail pour proposer des méthodes de travail plus efficaces, plus ouvertes et plus modernes, pour que notre institution facilite les réformes, là où elle les ralentit et complexifie souvent pour le moment.
Ces chantiers vont demander de regarder ce qui se fait dans d’autres pays, et d’apporter des idées créatives venues des entreprises, associations et réseaux citoyens. L’objectif est de rendre notre travail plus en phase avec les attentes citoyennes et plus compréhensibles.
J’y prendrai toute ma part, en particulier sur les sujets d’évaluation des lois votées : si nous ne suivons pas l’impact de notre travail, ce dernier perd beaucoup de sens !

Je vous retrouverai avec plaisir pour échanger sur le marché de Palaiseau le dimanche 1er octobre à 10h30 pour une « agora citoyenne », sur le même format que celles de notre campagne pour un dialogue ouvert à tous et sur tous vos sujets d’intérêt !

A bientôt,
Votre Députée,
Amélie de Montchalin

 

Retrouver l’intégralité de ma Lettre #2 en cliquant ici.

Inscrivez-vous à ma Lettre mensuelle en cliquant ici.