Après 1 an, notre priorité reste la même : l’investissement et l’emploi : « pour qu’il n’y ait plus d’entreprises comme GMS, qui meurent parce qu’elles ont sous-investi, ou comme Alstom, vendues à des groupes étrangers faute de capitaux français ».

 

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes