Le 24 mai, Amélie de Montchalin participait à l’Assemblée générale de la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FDSEA).

Retour sur son intervention :

« Les agriculteurs ont aujourd’hui besoin de prévisibilité et de sécurité pour être pleinement des entrepreneurs qui projettent leurs ambitions sur 10 voire 20 ans : c’est tout le sens de la négociation sur la PAC et du projet de la loi EGAlim »

« Avec vous ici, je ne suis pas devant des victimes de l’agro-bashing : je parle à des entrepreneurs qui ont une ressource, la Terre, et créent de l’emploi et de la valeur en Essonne et partout en France »

« Pour l’agriculture, on pourrait continuer à mettre des pansements sur des jambes de bois, mais nous ne sommes ni dans le misérabilisme ni dans l’angélisme : nous voulons agir face à la réalité : concurrence, transition et pression urbaine »